En savoir plus sur les types de chirurgie de l’épaule

chirurgie de l'épaule

Dans les prochains paragraphes, nous aborderons plus en détail les types de chirurgie de l’épaule.

Chirurgie de la luxation de l’épaule

Il convient d’abord de s’intéresser à la luxation de l’épaule. En effet, selon ce qui se passe dans l’articulation de l’épaule, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Une luxation de l’épaule n’est rien d’autre qu’un déboîtement de l’épaule. Lorsque les os qui composent cette articulation se déboîtent, ils perdent le contact, ce qui peut provoquer une gêne et une douleur.

Les types de luxations sont les suivants :

  • Luxation volontaire : le patient se déboîte volontairement ;
  • Luxation involontaire : la luxation est causée par un accident ;
  • Première luxation : première luxation : la première fois qu’une luxation se produit ;
  • Récurrente : luxations multiples de l’articulation de l’épaule ;
  • Luxations unidirectionnelles antérieures : uniquement des luxations antérieures, environ 95% ;
  • Luxation unidirectionnelle postérieure : la luxation se produit en arrière.

Face à une luxation, usure ou dysfonctionnement de l’épaule, une opération chirurgicale peut être envisagée. Pour trouver un chirurgien de l’épaule à Paris, vous pouvez choisir la Clinique du Sport à Paris au 28 Boulevard Saint-Marcel, 75005 Paris. Vous bénéficierez d’une prise en charge de soins sur mesure ainsi qu’un accompagnement personnalisé après l’opération.

Autres types de chirurgie de l’épaule

Il existe deux principaux types de chirurgie de l’épaule : la chirurgie ouverte et la chirurgie fermée. Voici les types d’opération les plus pratiqués.

Arthroscopie

Ce type d’opération est moins invasif et les patients ont donc tendance à se rétablir plus rapidement. Parce qu’il est moins invasif, ce type de chirurgie de l’épaule entre dans la catégorie des chirurgies fermées.

En d’autres termes, l’arthroscopie de l’épaule implique qu’un chirurgien orthopédiste fasse un petit trou dans la peau de l’épaule et y insère un appareil semblable à une caméra pour évaluer l’intérieur de l’épaule, y compris les tendons, les os et les ligaments.

Par ailleurs, cette chirurgie est aujourd’hui plus largement utilisée pour les pathologies suivantes :

  • Déchirures de la coiffe des rotateurs ;
  • Calcification de la coiffe des rotateurs ;
  • Luxation de l’articulation scapho-lunaire ;
  • Instabilité et luxation récurrentes de l’articulation de l’épaule ;
  • Lésions de l’articulation acromio-claviculaire ;
  • Lésions de la plaque tendineuse ;
  • Arthrite septique de l’épaule.

Arthroplastie

L’arthroplastie est une procédure plus invasive. Elle implique le remplacement complet de l’articulation par un implant métallique ou synthétique. Cette intervention a pour but de soulager la douleur du patient.

Les indications de ce type de chirurgie s’élargissent et ne se limitent plus aux lésions dégénératives, mais incluent également les traumatismes, les inflammations et les tumeurs. Par contre, l’indication principale reste l’arthroplastie. Par exemple, dans le cas d’une arthrite dégénérative avancée, le condyle articulaire est toujours atteint. Il faut donc implanter une articulation artificielle de l’épaule.

Prothèse de l’épaule

Il s’agit d’un type de chirurgie de l’épaule qui vise à réduire la douleur du patient et à améliorer la mobilité de l’articulation. En revanche, il convient de choisir une articulation artificielle à faible frottement pour minimiser l’usure de l’implant et prolonger sa durée de vie.

Pour cela, il faut éliminer le contact entre les surfaces articulaires et le cartilage. Par ailleurs, il existe deux types de chirurgie de l’épaule artificielle : l’hémiarthroplastie et l’arthroplastie totale. Cela vaut aussi bien pour les prothèses d’épaule anatomiques que pour les prothèses d’épaule inversées.